Groupe scolaire des Buzardières

Localisation : Saint Herblain / 44

Surface :
Extension: 1 100 m²
Existant: 1 400 m²m2

Coût : 2 175 000 € HT

Statut : Etude

Livraison : juin 2021

Maître d'ouvrage : Ville de Saint Herblain

Equipe :
Betrec: BET Structure
CMB 44 Economiste
Betherm BET Fluides
Conceptic'Art BET Cuisine
AIA Management OPC

Le groupe scolaire des Buzardières accueille aujourd’hui 5 classes de maternelles et élémentaires dans un bâtiment situé au cœur d’une parcelle qui donne à la fois sur la rue des Buzardières et sur la rue de la gare.
Afin de pouvoir y accueillir les enfants d’une population croissante, et ce jusqu’à la fin du cycle 2, la Ville de Saint-Herblain a décidé d’agrandir l’établissement afin de pouvoir y adjoindre 4 classes supplémentaires, et profiter de cette occasion pour procéder à une réorganisation d’un certain nombre de locaux d’accompagnements tels que la BCD ou la restauration.
Au-delà de l’ajout ou de la réorganisation de certains locaux, ce projet est l’occasion de
– redonner une cohérence au nouvel ensemble
– donner à lire chaque entité de l’école au sein d’un tout cohérent
– proposer des accès agréables, évidents et sécurisés

Nous avons positionné l’extension au nord du bâtiment afin de l’inscrire dans la même direction du bâti de la partie ouest de la rue des Buzardières et de la donner à voir dans la perspective de la rue quand on vient du centre-bourg. Cette position nous permet également d’inscrire le volume de l’extension dans la perspective de la rue de la gare. L’école est ainsi mise en scène urbainement et rendue perceptible pour l’ensemble des habitants du quartier.

L’extension se greffe sur l’épine dorsale de l’école existante, à savoir la circulation qui la traverse du nord au sud. Nous l’avons prolongée au nord par une galerie vitrée. Cette dernière constitue également l’entrée des professeurs depuis la rue des Buzardières. Une entrée qui offre une perspective vers la cour de l’élémentaire, à travers le patio paysager qui sépare la salle de restauration de l’extension.
Si nous avons prolongé cet axe au nord, nous l’avons conforté au sud : nous avons repris les sanitaires des maternelles de manière à conserver une perspective visuelle ouverte et un apport de lumière naturelle. Ce dispositif nous permet également de conserver un accès central à la large circulation qui  mène jusqu’à l’entrée de la maternelle et conserver ainsi la qualité spatiale de cet espace généreux.

Conformément au programme, l’extension de la demi-pension permet, de proposer un service à la table pour les maternelles, un self pour les élémentaires. Afin de proposer une fluidité des déplacements des élèves et assurer la marche en avant, nous proposons une sortie différente de l’entrée pour les élémentaires. La desserte mène ainsi directement sous le préau : les élèves peuvent profiter d’un temps de  récréation ou regagner l’école à couvert, sans croiser les élèves qui arrivent pour le service suivant.

Au rez-de-chaussée, l’extension est organisée par une circulation centrale qui distribue au nord les deux salles de classes qui encadrent la BCD, sur laquelle elles s’ouvrent. Au droit des classes, elle s’élargit pour dégager l’espace des vestiaires qui forment des seuils entre couloir et salle de classe. Au sud, elle permet d’accéder aux bureaux. Placé en angle, le bureau de la directrice permet d’avoir une large vision sur la voie d’accès et sur l’entrée. Un claire-voie en bois met à distance les flux des élèves au droit de son ouverture Est. Les locaux destinés aux enseignants et personnels, qui prennent tous place en façade sud du rez-de-chaussée, donnent sur l’espace du patio, qui n’est pas accessible aux élèves. Une intimité est ainsi conférée à ces lieux de réunion et de pause.

Un escalier permet de gagner l’étage dès la sortie du sas. Il donne à l’étage sur une terrasse qui permet d’ouvrir la circulation au sud et de profiter ainsi tant au rdc qu’à l’étage d’un large apport de lumière naturelle.

L’extension marie la minéralité et l’inertie du béton à la chaleur du matériau organique qu’est le bois, représenté ici par le Douglas, protégé par un soubassement de briques. Les matières sont utilisées pour leurs qualités expressives, mécaniques et thermiques. Elles sont données à voir telles quelles et leur usage naturel participe de l’éveil et de l’éducation des enfants. Nous avons utilisé la couleur en complément de ce travail sur la matière, pour distinguer les zones de vestiaire des circulations. Chaque vestiaire est revêtu d’un sol de carreaux colorés et d’un plafond peint de la même couleur que le sol. Associés à la chaleur du bois, ils constituent de véritables alcôves qui forment un seuil entre la circulation et la classe.